Modèle fruitweb Tavelure

Le modèle de la tavelure du pommier a été mis au point pour fournir aux producteurs de pommes une aide à la décision pour la gestion de la tavelure. Le modèle simule les processus biologiques de maturation des ascospores, d’éjection des ascospores et l’interaction du champignon de la tavelure avec la feuille. Les différents processus sont représentés graphiquement et fournissent des informations sur l’évolution de l’infection.

Explication des graphiques pour le modèle fruitweb Asco

explication fruitweb tavelure

1 Période d’humectation des feuilles
Dans la partie inférieure du graphique, directement au-dessus de l’axe du temps, des barres bleu claires sont visibles. Ce sont les temps d’humectation des feuilles.

2 Périodes de pluie
Les barres bleu foncées indiquent les périodes de pluie.

3 Quantités de pluie
Les précipitations réelles sont indiquées par de petites barres bleues..

4 Somme des pluies
Cette courbe calcule le total des précipitations sur la durée de l’événement de pluie

5 Température

6 Potentiel d’ascospores : Stock
La zone orangée claire indique la quantité d’ascospores encore immatures. Au début de la saison, toutes les ascospores (=100%) sont immatures. Au cours du printemps, la quantité de spores immatures diminue car de plus en plus de spores arrivent à maturité et sont éjectées. De plus, les spores immatures qui se trouvent dans les feuilles de la litière meurent progressivement.

7 Ascospores mûres
La zone orangée plus foncée indique la quantité d’ascospores mûres. Ceux-ci peuvent être éjectés avec la prochaine pluie. Une grande quantité d’ascospores matures indique un risque élevé d’infection lors des prochaines précipitations.

8 Courbe d’infection de Mills : Mills
La courbe grise indique l’indice d’infection de Mills pour les premières ascospores d’un événement d’éjection. Cela indique si les ascospores éjectées ont eu la possibilité de provoquer une infection.

9 Projection
Les colonnes oranges représentent les ascospores projetées. Ils sont maintenant sur les feuilles de la pomme et commencent à germer. Pendant la phase de germination, les spores sont très sensibles aux fongicides de contact. Les traitements appliqués sur la feuille humide pendant cette phase se sont avérés très efficaces.

10 Sensibilité du feuillage
Il est connu que les jeunes feuilles sont beaucoup plus sensibles aux infections de tavelure ; cette sensibilité à la maladie diminue avec l’âge de la feuille. La zone verte indique la quantité relative de feuilles sensibles sur l’arbre. On peut en déduire l’impact d’une infection potentielle (nombre de feuilles atteintes).

11 Quantité de spores vivantes sur la feuille
La zone grise représente la quantité de spores encore en vie sur la feuille et en développement. La zone devient plus grande par l’éjection de spores supplémentaires. Si les spores meurent ou si une infection se produit, la zone devient plus petite. La zone grise représente donc la quantité de spores qui peut être atteinte par un fongicide de contact.

12 Infection
La ligne rouge représente le nombre croissant de spores ont pu pénétrer dans la feuille. Ces spores ne dépendent plus de l’eau libre (humectation des feuilles) pour leur développement ultérieur. Le développement est également insensible aux fongicides de contact. Pour arrêter l’infection, un fongicide curatif est nécessaire.

Explication du graphique „Infections secondaires“ (courbes de Mills)

Explication fruitweb tavelure secondaire

Travaux de Mills
Mills est le chercheur à la base des travaux sur les conditions climatiques nécessaires pour qu’il y ait une infection par venturia inequalis champignon agent de la tavelure sur pommier. Lorsque la valeur du calcul de Mills atteint 100%, cela signifie que les conditions de température et d’humectation dans le temps après une pluie ont été réunies pour provoquer une infection.

Courbes d’infection
Les conditions d’infection sont légèrement différentes que l’on soit en présence d’ascospores ou de conidies. Elles sont également plus exigentes en ce qui concerne les infections sur fruits. C’est pourquoi nous avons 3 courbes :

1. En orangé, la progression des conditions d’infections par les ascoscopores (infections primaires).
2. En vert, la progression des conditions d’infection par les conidies sur feuilles.
3. En rouge, le calcul pour les infections sur fruits.

Gravité  de l’infection selon Mills
A partir de 100 %, il y a risque effectif d’infection.
La valeur 100% de la courbe de Mills (ligne « infection légère ») correspond à 2% des spores qui ont pénétré dans la feuille.
Lorque que l’on atteint 140% , on considère que l’infection est d’intensité moyenne (50 % des spores ont pu pénétrer et à 200%, elle est très sévère.

Biofix

Le modèle « Infections primaires » doit être initialisé. C’est ce qu’on appelle le Biofix, date de départ des calculs.

Le Biofix est la date à laquelle les premières ascospores peuvent être éjectées. Cela peut être déterminé  en examinant les pseudothéces au microscope ou en observant un pièges à spores.

Le Biofix est également déterminé en fonction du stade ‘ pointe verte’ avant lequel il n’y a pas de végétation susceptible d’être infectée. Le biofix est une donnée que l’utilisateur doit introduire dans son paramétrage et qui dépend de la région où se trouve le verger.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Utilisation du module „Traitements“

Ajouter un produitDans le modèle « Infections primaires », il est possible d’afficher et suivre l’efficacité des traitements fongicides.1. Liste des produits
L’utilisateur dispose d’une liste de produits fongicides adaptable à ses besoins. Les caractéristiques suivantes des produits y sont mentionnées et seront appliquées dans les simulations .2. Liste des parcelles
L’utilisateur peut créer les parcelles pour lesquelles il souhaite suivre l’efficacité des traitements qu’il a effectués ou dont il simule l’intervention.
Ajouter un traitement
3. Introduction d’un traitement
L’utilisateur introduit ses traitements et peut effectuer les simulations l’aidant à trouver la meilleure solution pour le moment présent en fonction des prévisions attendues.Notez que le produit appliqué va « tuer » quantitativement les spores sensibles au moment du traitement . Ceci permet éventuellement de visualiser les spores qui n’ont pas été atteintes et qui peuvent continuer leur processus d’infection.

4. Choix des paramètres pour la diminution de la protection fongicide
Il y a trois façons différentes d’afficher l’évolution de la protection du traitement :

  • Selon la durée et le taux minimum du produit: Ce choix suppose une efficacité initiale de 98% . Une protection suffisante se terminera après la durée définie dans les paramètres du produit et à ce moment le % de couverture fongique aura atteint son taux minimum pour être suffisamment efficace. Le lessivage par la pluie et la croissance des feuilles ne sont pas pris en compte.
  • Uniquement sur la durée d’efficacité du produit: Ce choix suppose que la protection reste à 100% sur la durée définie dans le paramétrage du produit. Cette option est irréaliste mais donne une idée sur le nombre de spores qui pourraient encore infecter après cette protection optimale.
  • Dégradation sur la durée: Identique au choix du calcul de la baisse de la protection fongicide selon la durée et le taux minimum du produit mais cette fois en tenant compte du lessivage par la pluie et la croissance des feuilles. (version Béta)

5. Afficher ou masquer le traitement
En choisissant « Aucune intervention » dans le bouton « Suivi des traitements », l’utilisateur retrouve instantanément les courbes d’infection sans l’influence de ses traitements.